Les producteurs de blé français au plus mal

 

« La nature n’est pas spontanément généreuse » P. Prot, Président de Vivescia. Alors que les moissons se poursuivent, le constat est accablant pour les producteurs de blé français. Affectée par les conditions climatiques du printemps et les maladies qui s’en sont suivies, la production est catastrophique. Moins de 30 MT annoncées… Au moins 25% de moins que l’an passé. Dans le Nord Est de la France, en particulier, les volumes sont médiocres.

Et aucun espoir de voir la baisse de production compensée par une hausse de prix… Pour cause, la récolte mondiale atteint un niveau record faisant s’effondrer les cours. A moins de 170 euros la tonne à Paris, le prix atteint son plus bas niveau depuis 10 ans.

Faible production x faible prix… L’équation est simple.

Si la conséquence directe est une mise en péril de la trésorerie des agriculteurs et une difficulté pour eux à prévoir la campagne 2017, les challenges sont nombreux. Il s’agit pour les industriels de répondre aux attentes des consommateurs, en termes de qualité des produits finis issus du blé, à partir de blé aux caractéristiques inhabituelles.

Trouver les solutions et assurer la pérennité de la filière passe plus que jamais par un travail partenarial entre les différents acteurs, dans le respect des intérêts de chacun.

Contactez Un pas pour demain

Sending

Log in with your credentials

Forgot your details?